Générer des frises chronologiques

L’objectif de cet article est de vous présenter http://micetf.fr/frise. Il s’agit d’une modeste application web qui permet de générer rapidement des frises chronologiques.

Page d'accueil

Tout d’abord, voici le résultat en images. Deux frises générées avec cet outil :

Ce résultat s’obtient en trois étapes :

  1. Le paramétrage de la frise (1er onglet) : Cela permet de renseigner la date de début, la date de fin, l’échelle principale et l’échelle secondaire.
  2. La gestion des périodes (2ème onglet) : Après avoir supprimé toutes les périodes affichées par défaut, pour chacune des périodes que l’on souhaite faire apparaître sur la frise, il faut préciser la date de début de celle-ci, sa date de fin, sa description et enfin choisir une couleur. Une fois l’étiquette de la période ajoutée, il est possible de la faire glisser vers le haut ou vers le bas.
  3. La gestion des événements (3ème onglet) : Après avoir supprimé tous les événements affiché par défaut, pour chacun des événements que l’on souhaite faire apparaître sur la frise, il faut préciser la date de celui-ci, sa description et choisir une couleur. Encore une fois, l’étiquette ajoutée peut être déplacée vers le haut ou vers le bas.

Ces trois étapes terminées, si vous utilisez Firefox, il est possible en utilisant le clic-droit d’enregistrer l’image sur votre ordinateur.

Pour ceux qui n’utilisent pas Firefox, il est possible d’utiliser :

  • un logiciel de capture d’écran (accessoires sous VISTA ou W7, sinon Xnview le permet) ,
  • la touche Impr écran de votre PC. Celle-ci place une image de votre écran dans le presse-papier. Vous pouvez ensuite récupérer cette image dans un logiciel de retouche d’images (Ctrl+Shift+V) et recadrer cette image (J’en conviens, ce n’est pas le plus simple).

A ce stade, vous pouvez avoir envie de conserver une trace du travail de conception que vous venez de réaliser. Oui, ce serait dommage de devoir tout ressaisir si, un jour, vous souhaitiez modifier cette frise. C’est possible…

En effet, dans l’onglet « Paramètres de la frise » vous avez un bouton Exporter qui vous proposera d’enregistrer le projet sur votre ordinateur. Plus tard, si vous éprouvez le besoin retravailler cette frise, il suffira d’importer ce fichier pour retrouver le paramétrage que vous avez si laborieusement saisi.

Malgré le soin apporté au développement de cet outil, il n’est pas exclu que quelques bogues m’aient échappé. Merci de me les signaler.

Intégrer un Prezi dans un blog WordPress

Vous utilisez l’application web PREZI pour construire vos diaporamas ?

Vous gérez un blog WordPress ?

Vous souhaitez insérer vos diaporamas dans votre blog ?

Utilisez http://micetf.fr/wpprezi ! Saisissez l’adresse de votre Prezi et demandez le shortcode, il sera automatiquement généré.

Il ne vous reste plus qu’à copier ce code, à le coller dans votre article WordPress et le tour est joué !

La preuve :

Les TIC, les TICE et les TUIC

Tous ces acronymes désignent la même chose ? Pas si sûr !

Je vous propose donc un peu de vocabulaire pour essayer d’y voir un peu plus clair…

TIC : Technologies de l’Information et de la Communication.

Les TIC sont omniprésentes dans le monde d’aujourd’hui : Téléphones, tablettes, ordinateurs, télévisions, radios… D’ailleurs, est-ce vraiment nouveau ? L’imprimerie n’était-elle pas déjà une TIC ? Quoiqu’il en soit, rien dans cet acronyme ne renvoie à l’école. Les enseignants ne sont donc pas spécifiquement concernés, quoique… Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas question d’enseignement : quelles sont les intentions de ceux qui informent et communiquent ? Cela ne veut pas dire non plus qu’il n’est pas question d’apprentissage : Que font les élèves des informations lues ou entendues dans comme hors les murs de l’école ?

TICE : Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement.

Qui doit maîtriser les TICE ? L’enseignant.

Pourquoi ? Pour proposer des dispositifs pédagogiques plus performants.

Objectifs de l’enseignant ? Faciliter l’apprentissage (quel qu’il soit) de ses élèves.

Remarques :

  • Cela peut être ressenti comme une atteinte à la liberté pédagogique. N’est-on pas libre d’enseigner avec les outils qui nous semblent les plus efficaces ?
  • Les TIC peuvent être utilisées pour l’Enseignement des maths, du français, de l’histoire, … et des TUIC.
  • L’enseignant peut utiliser les TIC même si les élèves n’ont aucune maîtrise des TUIC (Utilisation d’un vidéoprojecteur, d’un visualiseur, d’un TBI… par le maître).
  • Au plus les élèves maîtrisent les TUIC, au plus l’enseignant peut proposer des dispositifs pédagogiques intégrant les TIC (Où l’on utilise les TUIC pour apprendre le français, les maths, les arts visuels, l’histoire, la géographie…).
  • Dans l’encart au BO n° 32 du 28 août 2008 sur l’enseignement de l’histoire des arts, l’acronyme TICE ne désigne probablement pas le domaine auquel pensaient les rédacteurs : « A cette occasion, il (l’élève) met en œuvre ses compétences dans le domaine des TICE ». En effet, on ne peut pas demander aux élèves d’avoir des compétences dans le domaine des TICE ; Qu’ils commencent déjà par acquérir quelques compétences dans le domaine des TUIC (en rédigeant un cahier personnel – numérique – d’histoire des arts par exemple) et, si un jour ils deviennent enseignants, alors ils pourront utiliser ces compétences pour enseigner avec les TIC.

TUIC : Technologies Usuelles de l’Information et de la Communication.

Qui doit maîtriser les TUIC ? L’élève.

Pourquoi ? C’est un objet d’apprentissage comme un autre, cité dans les programmes de 2008.

Objectifs de l’élève ? Acquérir les compétences du socle commun (B2I – Compétence 4 du socle commun : Version de décembre 2011).

Remarque : Au cycle 3, il n’y a pas de volume horaire explicitement attribué à l’enseignement des TUIC. Peut-être peut-on y voir un parti pris des rédacteurs qui ont plutôt choisi le paradigme de l’apprentissage. En effet, l’apprentissage des TUIC s’intègre facilement dans l’enseignement des autres disciplines (Où l’on utilise le français, les maths, les arts visuels, l’histoire, la géographie… pour découvrir les TUIC). D’autant plus aisément que l’enseignant maîtrise les TIC et parvient à mettre en œuvre des situations qui exploitent le potentiel cognitif de celles-ci…

TUIC : Les programmes de 2008.

Cycle 1 :

Découverte du monde (Le monde des objets) : Les enfants découvrent les objets techniques usuels dont l’ordinateur et comprennent leur usage et leur fonctionnement : à quoi ils servent, comment on les utilise.

Cycle 2 :

Français (Lecture, écriture) : Ils sont amenés à utiliser l’ordinateur : écriture au clavier, utilisation d’un dictionnaire électronique.

Découverte du monde : Les élèves commencent à acquérir les compétences constitutives du brevet informatique et internet (B2i). Ils découvrent et utilisent les fonctions de base de l’ordinateur.

Arts visuels : Les arts visuels regroupent les arts plastiques, le cinéma, la photographie, le design, les arts numériques. Leur enseignement s’appuie sur une pratique régulière et diversifiée de l’expression plastique, du dessin et la réalisation d’images fixes ou mobiles. Il mobilise des techniques traditionnelles (peinture, dessin) ou plus contemporaines (photographie numérique, cinéma, vidéo, infographie).

Éducation civique : Ils sont sensibilisés aux risques liés à l’usage de l’internet.

Du point de vue du socle commun (Compétence 4 = La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication ) : L’élève est capable de commencer à s’approprier un environnement numérique.

Cycle 3 :

Le recours aux TICE devient habituel dans le cadre du brevet informatique et internet.

Français (vocabulaire) : L’usage du dictionnaire, sous une forme papier ou numérique, est régulière.

Pratiques artistiques et histoire des arts (Arts visuels) : Conjuguant pratiques diversifiées et fréquentation d’œuvres de plus en plus complexes et variées, l’enseignement des arts visuels (arts numériques,…) approfondit le programme commencé en cycle 2.

Instruction civique et morale : Au cours du cycle des approfondissements, les élèves étudient plus particulièrement les sujets suivants : la connaissance des risques liés à l’usage de l’internet,…

Techniques Usuelles de l’Information et de la Communication :

La culture numérique impose l’usage raisonné de l’informatique, du multimédia et de l’internet. Dès l’école primaire, une attitude de responsabilité dans l’utilisation de ces outils interactifs doit être visée. Le programme du cycle des approfondissements est organisé selon cinq domaines déclinés dans les textes règlementaires définissant le B2i :

– s’approprier un environnement informatique de travail ;

– adopter une attitude responsable ;

– créer, produire, traiter, exploiter des données ;

– s’informer, se documenter ;

– communiquer, échanger.

Les élèves apprennent à maîtriser les fonctions de base d’un ordinateur : fonction des différents éléments ; utilisation de la souris, du clavier.

Ils sont entraînés à utiliser un traitement de texte, à écrire un document numérique ; à envoyer et recevoir des messages.

Ils effectuent une recherche en ligne, identifient et trient des informations.

Les technologies de l’information et de la communication sont utilisées dans la plupart des situations d’enseignement.

Du point de vue du socle commun (Compétence 4 = La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication) : L’élève est capable d’utiliser l’outil informatique pour s’informer, se documenter, présenter un travail ; d’utiliser l’outil informatique pour communiquer ; de faire preuve d’esprit critique face à l’information et à son traitement.

Les As du Clavier

Lien : http://micetf.fr/Clavier

Cette activité est destinée à des élèves de Cycle 2.

L’élève doit retrouver et saisir, à l’aide de son clavier, le caractère affiché au centre de l’écran.

L’activité se déroule sur 2 minutes. Les statistiques affichées en bas de page permettent de se situer par rapport aux personnes ayant déjà participé.

Memory de mots

Lien : http://www.micetf.fr/Memory.

Cette activité est destinée aux élèves de cycle 2.

Le maître saisit une liste de mots (au moins 10 mots).

Il peut enregistrer cette liste sur son ordinateur et l’importer ultérieurement.

Dix mots de la liste seront cachés deux fois chacun dans un tableau de 20 cases.

Pour chaque paire, le maître peut choisir la police (Arial, Comic ou Cursive) et la casse utilisées (Majuscule ou minuscule).

L’élève peut alors lancer l’activité.

Un clic sur une case fait apparaître le mot caché.

Si deux cases dévoilées consécutivement font apparaître le même mot, la paire a été trouvée. Les mots restent apparents et les cases sont colorées en vert. Sinon les mots sont à nouveau dissimulés.

La partie se termine lorsque toutes les paires ont été trouvées.

Apprendre à lire l’heure

Collection d’outils TIC pour enseigner la lecture de l’heure

  • Fonctionnement : Cette page permet de visualiser le déplacement des aiguilles.

  • Images : Cette page permet de créer des images d’horloge avec ou sans aiguilles.


  • Heures entières (matin) : Cette page permet de s’entraîner à la lecture d’heures entières toujours placées avant midi.
  • Heures entières (après-midi) : Cette page permet de s’entraîner à la lecture d’heures entières toujours placées après midi (> 12h00).
  • Quarts d’heure : Cette page permet de s’entraîner à la lecture des heures quart d’heure par quart d’heure.
  • Cinq minutes : Cette page permet de s’entraîner à la lecture des heures 5 minutes par 5 minutes.
  • Minutes : Cette page permet de s’entraîner à la lecture des heures à la minute près.
  • Durée : Cette page permet de s’entraîner au calcul de durées.
  • Heure d’arrivée : Cette page permet de s’entraîner au calcul d’heures d’arrivée connaissant la durée d’un trajet et l’heure de départ.
  • Heure de départ : Cette page permet de s’entraîner aux calcul d’heures de départ connaissant la durée d’un trajet et l’heure d’arrivée.

Remettre les mots d’une phrase dans l’ordre

Lien : http://www.micetf.fr/phrase.

Cette activité est destinée aux élèves de cycle 2.

Le maître saisit une ou plusieurs phrases (une phrase par ligne).

Un clic sur le bouton exercice lance l’activité :

  • Les mots de la première phrase sont mélangés, l’élève doit les remettre dans l’ordre.
  • Lorsqu’il a réussi sa tâche, il peut recommencer avec la même phrase ou passer à une nouvelle phrase.

Le maître peut préparer une liste de phrases à l’avance. Il l’enregistre sur son ordinateur. Le moment venu, il suffira de parcourir le disque dur pour retrouver cet enregistrement et l’importer dans l’application.